Laboratoire Arc Atlantique (LLCAA)


Projet RIVIC

Image et Vérite : Argumentaire

Concept essentiel et malcommode à la fois, la Vérité est souvent confondue avec la réalité ou avec l'objectivité dans le domaine des champs visuels, alors que la Vérité "en images" relève le plus souvent d'une prise de position du sujet et repose sur des dispositifs scéniques et discursifs savamment mis en place. Il n'est pas certain qu'une image "dise" jamais la vérité et placer une recherche collective sous la double égide de l'"image" et de la "Vérité" pourrait sembler, sinon saugrenue, du moins téméraire.

Pourtant, cette problématique ancienne, envisagée au fil des siècles selon des perspectives rhétoriques, esthétiques, sémiotiques ou pragmatiques, se retrouve au coeur de nos sociétés contemporaines, des sociétés de l'image traversées par les codes et les règles du visuel et dans lesquelles les images s'imposent tout autant dans leur capacité à révéler des vérités (l'imagerie scientifique, documentaire, historique) qu'à construire des mensonges (à travers les images digitales ou les montages numériques...). Cette double fonction de l'image -véritable ou mensongère- est particulièrement palpable dans le domaine hispanique actuel, où la Loi de la Mémoire historique d'octobre 2007 a entraîné la volonté de rétablir une Vérité par l'exhumation de documents visuels "authentiques" ou par la re-construction iconique de faits passés dont il n'existe pas de traces visuelles. Mais il va sans dire que ce dévoilement historique du passé, qui vise toujours à restituer l'absence -ce qui n'existe plus ou qui n'a jamais existé-, s'accompagne également d'une conscience autorréflexive plus ou moins aiguë, la capacité de l'image à "mentir vrai" structurant de nombreuses créations artistiques, à commencer par celles du photographe catalan Joan Fontcuberta, tout entières dominées par l'esthétique de la manipulation visuelle.
 
Ce sont ces "Vérités de l'Image hispanique Contemporaine" que le RIVIC, réseau interdisciplinaire de chercheurs issus de sept universités françaises et espagnoles, se propose d'étudier au cours d'un séminaire biannuel (2013-2015), dont les séances se tiendront tour à tour à Pau, Saragosse, Toulouse et Bilbao.
En dessinant les limites d’un corpus iconique (images fixes et mobiles, images documentaires et de fiction), en sollicitant l’expertise de chercheurs traditionnellement séparés par des cloisonnements disciplinaires, le RIVIC entend mettre en place des outils de réflexion transdisciplinaires, créer un dialogue fécond entre les dimensions philosophiques, esthétiques, sémiotiques, pragmatiques de l’image, rapportée à sa capacité de véridiction, et analyser l’utilisation qui en est faite dans le monde hispanique.
 
La première journée du séminaire-RIVIC, soutenue par le laboratoire LLC-Arc Atlantique (EA 1925) et par le département de recherche LLA (lettres-langues-arts), aura lieu le lundi 18 novembre 2013 à Pau (UFR LLSHS, salle du conseil) et explorera les fondements conceptuels des "Vérités de l'image". Elle sera suivie de la projection du film Bienvenido Mr Marshall de Luis Berlanga (version originale) à l'amphithéâtre de la présidence, à 18h.
La deuxième journée du séminaire-RIVIC (Pau, lundi 2 décembre 2013) considèrera quant à elle la relation entre images d'archives, images documentaires et Vérité historique.