Laboratoire Arc Atlantique (LLCAA)


Projet quinquennal (2011-2015) : Fabriques de vérité(s)

Ce programme de recherche d'une acuité particulière dans les sociétés contemporaines sollicitera les compétences transdisciplinaires réunies dans le Laboratoire de l'Arc Atlantique : l'équipe se propose d'aborder une problématique cruciale dans notre univers mondialisé où la vérité paraît substituée par des vérités qui jaillissent en nombre de la totalité des circuits de communication. Dans un processus sans fin les discours renvoient aux discours et dans ce tissu exubérant, irradiant de cohérence, les hommes ne trouvent pas la vérité, ils la font. De là le titre programmatique retenu pour le prochain quinquennal 2011-2015 : "Fabriques de vérité(s)".
 
A l'heure actuelle, alors que l'on aurait pu croire à la mort des universels –Le Vrai, le Beau, le Bien-, on observe que leur fonctionnalité n'est point totalement entamée ou qu'ils sont ouvertement réhabilités, investis de valeurs et de finalités nouvelles. Ils peuvent être, par exemple, totalement ou partiellement éclipsés par les valeurs modernes d'égalité, de justice, de liberté. Ils ne sont plus uniques : ils composent avec l'individualité, avec la relativité. Ils sont agrégés à de nouveaux systèmes de pensée (Schopenhauer, Nietzsche, Husserl), à de nouveaux modèles esthétiques, où est surtout porté au pinacle le récepteur, voire le consommateur.
 
Cela dit, on ne saurait s'en tenir à une approche synchronique : il est important également de questionner les croyances et les stratégies de fabriques de vérité(s) antérieures pour mesurer les mécanismes de rupture et de continuité qui se sont fait jour au cours de l'Histoire tant dans les pays latins qu'anglo-saxons. Peut-être des spécificités civilisationnelles existent-elles entre ces deux communautés linguistiques.
 
Qui dit fabrique dit également action ou construction humaines réalisées grâce à un travail sur les véhicules de la communication : un aspect de la recherche consistera à étudier les stratégies discursives et langagières mises à contribution. Sans oublier, toutefois, et ce pourra être là un autre versant de la recherche, que tout ne passe pas par le langage articulé et que les formes d'art plastiques, visuelles, musicales sont à prendre en considération. Du "dire vrai" au "faire vrai" la palette des nuances et celle des domaines épistémologiques est vaste et permettra de tirer parti de la variété des compétences présentes dans le Laboratoire tout en poursuivant la finalité d'un questionnement renouvelé sur la notion de vérité dans l'ensemble des formes discursives.
 
Dans tous les domaines, il faut repenser les interactions entre l'univers référentiel et la fiction. Ainsi feront l'objet de nouvelles approches les concepts traditionnels de mimesis, de vraisemblance, d'illusion référentielle et autres effets de réel. Seront également questionnés et précisés les contours d'outils plus contemporains tels que la construction des mondes possibles, les règles de véridiction, les conventions, le mécanisme fondamental de la co-énonciation fondée sur les règles partagées d'un jeu en communauté. 

 Les étapes du travail

 Au cours du quinquennal 2011-2015 le projet général se déclinera logiquement en 5 étapes annuelles articulées comme suit:
 
1ère année : la revisitation des concepts. La vérité : un "au-delà" et/ou le résultat d'une production (le "faire vrai"). La place et le rôle des mythes et des croyances. Les applications aux domaines littéraires.
 
2ème année : Documents vs fictions, factuels vs fictionnels. Vérités vs mensonges. Les représentations artistiques et leurs stratégies d'hétérogénéité: le vrai faux et le faux vrai.
 
3ème année : La confrontation des stratégies véridictoires : Affirmation / Imposition / Réfutation. Les conflits entre les dominants et les dominés (minorités sociales, ethniques, culturelles…). Dire et contredire (discours artistiques, politiques, presse…).
 
4ème année : Légitimer les vérités. Communiquer pour convaincre : les moyens mis en œuvre pour légitimer (ressources langagières, manuels scolaires, presse, radio, cinéma, documentaires, publicité et propagande).
 
5ème année : Bilan, synthèse et perspectives. L'avenir des vérités.